RM
Ramuntcho Matta
ST
sometimeStudio
LZ
Lizières
26 rue Saint-Claude 75003 Paris

Exposition

Si tu savais

16 mai — 1 juin 2019
avec Lisa Raguère

LE SOLEIL NI LA MORT

« Le soleil ni la mort ne se peuvent regarder fixement. »

Maximes de La Rochefoucauld

De 6300 km, l’axe vertical, à 6256 km, le retour de la terre, je suis sur le point de l’ellipse, qui fait d’elle mon attraction au monde. Sur la corde de mon équateur, remembrante d’une immersion dans le réel.

En équilibre sur cette ligne, mon pied, ancre de porte-avion, s’enfonce pour trouver l’eau, toucher le noyau dur, formater ma géographie saisonnière. Faire de mon voyage une boule de cristal. De l’intense, de la passion, des vents et des marées menaçants qui font du coeur et de l’âme le tragique de la littérature.

J’ai pris le courant, emportée, étirée, perdue.Rupture du temps dans cet univers, de plein fouet la vague vient gifler la conscience. L’avenir est dans le pardon fait à la mémoire. L’avancée prend la lumière, la pas s’imprime sur l’asphalte. Le grand oiseau d’un battement d’ailes, vole d’un pôle à l’autre.

Son plumage noir, égal à un prisme, reflète tant de soleil que, de la nuit ou du jour, la différence se fond.

Le globe bleuit d’espoir. Le papillon menacé se pose à l’endroit où la terre n’est pas ronde. C’est là, juste là, que l’on peut parler entre deux portes. Dire la révolte, la force de vie. Parce que la Terre ne tourne pas à sa mesure. Parce que la ligne de mon équateur est le grand arc-en-ciel de ma terre.

 

Pour plus d’informations : https://www.lisaraguere.com/

 

Si tu savais — sometimeStudio