RM
Ramuntcho Matta
ST
sometimeStudio
LZ
Lizières
26 rue Saint-Claude 75003 Paris

Exposition

Mains à l’oeuvre #2

1 — 23 juin 2017
avec Noémie Niddam Hosoi Sophie Lepoivre PepperClay Ceramic Yousra Kathofer Nicolas Pinon Ludmilla Balkis

La galerie sometimeStudio est heureuse de présenter pour la deuxieme fois à Paris une exposition collective « Mains à l’oeuvre #2″. En decembre 2016 avait lieu une première exposition où chaque artiste livrait une vision personnelle de la piece unique. Cette fois ci Mains à l’oeuvre vous propose la terre dans tous ses états: brute ou polie, aérienne ou alourdie, brisée ou réparée, nue, laquée ou émaillée.

« A l’origine l’art du potier est un art humble qui répond à la nécessité de fabriquer des contenants à l’usage des hommes. Cet ouvrier des temps anciens avait pour outil sa propre main, la terre, l’eau et le feu : des éléments à sa portée.

Le potier d’aujourd’hui qui a choisi la tradition des gestes ancestraux, renoue l’union de l’homme avec la nature.

L’amplitude de son travail prend forme sur le long cours en faisant intervenir le temps et l’atmosphère.

Tout à son œuvre, le potier fait corps avec l’argile qu’il comprend comme un fluide.

Assis devant son tour, il travaille à la fois la matière et le vide sur le rayon, en utilisant ses mains et la force centrifuge pour donner forme à l’informe.

Les gestes du potier, lents, et presque imperceptibles, donnent au visiteur l’impression que l’argile monte toute seule en une vague verticale.

Notre potier, lui, vit cette expérience de l’intérieur. De sa main, en touchant certaines profondeurs de la matière, réelles, tangibles, il rassemble tout son être. L’unité alors, semble se faire entre cette matière et son esprit.

Ses émaux sont faits d’un savant mélange d’oxydes, de roches broyées, de cendres organiques qui, sous l’effet d’un feu maitrisé vont arriver à une fusion.

Cette fusion, aujourd’hui, comprise comme un phénomène relationnel ne dépend pas d’un seul de ces composants mais des relations que tous établissent entre eux.

Pour autant, le potier ne perd pas de vue que ses œuvres doivent avant tout contenir et servir.

A la fois fonctionnels et esthétiques, les objets qui sortent de l’atelier vont à la rencontre des hommes, et leur offrent la possibilité d’inclure dans leur quotidien des œuvres qui nourriront leur sensibilité et susciteront leur toucher.

Jour après jour, ces œuvres appelleront leur regard, et qui sait, leur suggéreront-elles peut-être une poésie ou tout simplement une pensée.

Et pour finir, croyez-moi, les plus abouties d’entres elles, tendent à résumer l’ordre cosmique. »

Noémie Niddam Hosoi

 

Mains à l’oeuvre #2 — sometimeStudio
Mains à l’oeuvre #2 — sometimeStudio Paris
Mains à l’oeuvre #2 — sometimeStudio Paris